Ti Bleu
Ti Bleu

Ti Bleu

Maloya / Blues Réunion

Player Audios

album inconnu
Play all

album inconnu

Année :

Suite

1 - Ti Bleu Blues Maloya

Add to playlist Play

album inconnu

Biographie de Ti Bleu

« Ti blè » ? Oui, parce que le papa de Christine, « yab » d’origine, voulait une fille cafrine. Et lorsque la p’tite Christine est arrivée, bien noire, vraie cafrine, tellement que presque bleue, il l’a surnommée « mon ti blè ». Alors voilà. Le temps a fait son ouvrage. ...

« Ti blè » ?
Oui, parce que le papa de Christine, « yab » d’origine, voulait une fille cafrine. Et lorsque la p’tite Christine est arrivée, bien noire, vraie cafrine, tellement que presque bleue, il l’a surnommée « mon ti blè ». Alors voilà. Le temps a fait son ouvrage. Aujourd’hui, l’heure est à l’hommage avec Christine la « ti blè », qui monte une nouvelle formation sous ce surnom, et sous les couleurs d’un blues maloya à la fois très doux et très profond, mélodique et envoûtant. Traduction dans un éclat de rire : « Mon l’effet blues la monté ! ».

Christine Salem ouvre donc une nouvelle porte, jette un nouveau regard sur ses racines métisses et accroche à ses mots et ses notes la source du blues, commune à celle du maloya. Le hasard n’a rien à faire dans cette démarche : le blues a été sa première source d’inspiration et sa discothèque abrite les incontournables Otis Redding, Johnny Lee Hooker ou autres Platters. Mais son blues à elle, elle le voulait mâtiné de maloya et sans piano : ce sera donc guitare et percussions pour l’essentiel, avec ses dalons Jean-Pierre Joséphine et Vincent Philéas. L’arrivée de l’instrument à cordes sur cette formation lui offre une nouvelle dimension pour jouer avec sa voix inimitable et partager l’histoire des ancêtres, morts de leur négritude mais immortels dans leur humanité.
L’aventure de Ti Blè est aussi liée à l’envie de se réaliser, au plaisir de créer, d’exprimer ses entrailles, ses sentiments. Et d’essayer de nouvelles voies. « Pa capab’ lé mort sans essayé… », rappelle malicieusement Christine.

À nouvelle expérience, nouveaux titres donc, parmi lesquels Dalon, L’envie, Maméléo, My Heart (une première chanson en anglais, écrite par Christine Salem à 13 ans) mais aussi des reprises des morceaux phares de Salem Tradition. Vous découvrirez ainsi le délice des versions blues de Bato Fou, Asé, Fanm ou encore La vi wayo (écrit à l’origine pour la Cie Yun Chane et joué par Salem Tradition). Outre la voix de Christine Salem, vous écouterez dans Ti Blè la guitare de Jean-Pierre Joséphine et les percussions de Vincent Philéas (également aux chœurs).


+Voir la suite

Adresses internet de Ti Bleu