Brèves

Le 11 mars 2014

Sakifo 2014 - La programmation locale

Une année pleine de découvertes...

Après les annonces de M. et Stromae dès le mois de décembre 2013, il aura fallu beaucoup de patience pour connaitre la programmation de la cuvée 2014. Mais c'est chose faite, nous n'allons nous attarder ici que sur la partie Océan Indien (et elle est vraiment ultra-dense !) :

 

- Vendredi 23 mai -

 

AJEYA
AJEYA
(Réunion / France - Rock Alternatif)

« L’invincible ». C’est le sens de son nom en Hindi. Réunionnaise d’origine indienne installée à Paris, Ajeya a plus d’un atout pour gagner la bataille : un physique de rêve et un look d’héroïne manga, certes, mais surtout une voix déchirante et groovy, un phrasé dubstep et une énergie quasi animale qui imposent son univers quelque part entre grunge, dub, métal et hip hop.

 

ARASH
ARASH
(France - Electro / World)


Elle est voyageuse, la musique d’Arash Khalatbari. Installé à La Réunion depuis 2011, le co-fondateur du trio Ekova, percussionniste autodidacte, se nourrit de métissage. De son Iran natal au rythme ternaire du maloya, en passant par l’Afrique, il convoque dans son dernier album les musiques du monde sur un air électro. Les machines côtoient percussions, flûtes, instruments à corde et livrent une électro-world aussi urbaine qu’universelle.

 

BO HOUSS
BO HOUSS
(Mayotte - Hip-Hop)


Il chante en Shimaore, se soucie de l’avenir de son île et fait groover les rythmes ternaires du M’godro de façon ultra-urbaine. Lauréat du Prix Musique de l’océan Indien en 2012, Bo Houss livre un hip-hop du monde militant. 

 

JIM FORTUNE
JIM FORTUNÉ
(Réunion - Maloya)


Il y a chez Jim Fortuné le côté troubadour d’un Alain Peters ou Henri Madoré. Et, comme Alain Peters, le contraste entre la profondeur du propos, la poésie des textes et cette impression de nonchalance, d’ « artiste malgré lui », séduit. Il vient - enfin !- de sortir son premier album, Kafé, réalisé par Davy Sicard. Un album poétique, personnel et profondément créole. 

 

PIX'L
PIX'L
(Réunion - Reggae / Dancehall)


Bercé dès l’enfance par la soul, le jazz et le rythm’n’blues de son père musicien, Pix’l découvre le hip-hop et les soundsystems de la Réunion puis fait ses armes au sein du groupe Ras K avec son ami Mighty Lion, qu’il invite aujourd’hui sur scène. Mêlant les influences des Caraïbes et de l’océan Indien, son reggae-dancehall rencontre un franc succès populaire.

 

PSYCHORIGID
PSYCHORIGID et AUDIO PERVERT
(Réunion - Electro)


Ils se sont rencontrés au dernier Iomma, où Audio Pervert jouait avec Teddy Boy Kill. Psychorigid, artiste protéiforme pionnier de l’underground réunionnais, sent rapidement les passerelles possibles entre leurs univers. La collaboration prend forme en décembre en Inde et un premier maxi voit le jour, « Tomato garlic onion curcuma ». La sauce s’annonce épicée de bonnes grosses basses et de synthés aiguisés : dansant et planant à souhait. 

 

SOFY MAZANDIRA
SOFY MAZANDIRA
(Réunion - Afro Maloya


Un concert de Sofy Mazandira, ça a le goût du macatia bien chaud après une nuit de fête. C’est le réconfort du terrain connu, celui de l’humilité, du partage et de la bonne humeur des kabars. Son père musicien et sa « matante » ne sont jamais bien loin, tout comme Tiloun qui suit de près la carrière de la chanteuse. Elle fait partie de ces personnalités attachantes qui arracheraient aux plus ronchons un sourire et quelques pas de danse. Krazé !

 

TRICODPO
TRICODPO
(Réunion - Chanson créole)


C’est un sacré groupe de scène. Erick Lebeau fait chanter le verbe créole avec finesse et poésie sur un très bon zembrocal de folk, séga, maloya, romance. Contrebasse, accordéon, trompette, guitare et percus accompagnent efficacement ce chansonnier meneur de show. Avec Tricodpo, le mot « variété » revêt son sens le plus noble, sans se prendre au sérieux. 

 

TUMI
TUMI
(Af.du Sud - Hip-Hop)


Il revient en solo avec un premier single qui sent bon le retour gagnant : « Hello Kitty », extrait de l’album Rob the church. Inspiré par un voyage d’un an dans toute l’Afrique sur les traces de son enfance d’exilé, Tumi remonte aussi le fil des liens musicaux qu’il a tissés dans sa carrière. Sa voix chaude et son groove efficace servent un hip-hop nourri aussi bien de syncopes afro-beat et de polyrythmie que des sons lourds et actuels du synthé-basse 808. Hello hello Tumi !

 

- Samedi 24 mai -

 

FABRICE LEGROS
FABRICE LEGROS
(Réunion - Jazz / Maloya)


Sa voix bluesy posée sur une musique métisse, entre maloya, séga, musiques du monde, jazz et variété, charme le public tout autant que sa discrétion et ses talents de guitariste auteur-compositeur. Des talents reconnus par ses pairs, comme en témoigne la participation d’Olivier Ker Ourio et quelques autres pointures sur son deuxième album en préparation.

 

IZA
IZA
(Réunion - Chanson créole)


Il est loin le temps où la jeune fille originaire de Cilaos chantait de la variété française. Depuis 2005 et sa rencontre avec Davy Sicard, Iza assume sa créolité et explore de manière personnelle le maloya. Sur une musique sobre faisant la part belle à la rythmique, elle chante en créole l’enfance, l’adversité sociale ou encore la reconnaissance des cultures minoritaires. 

 

MAYA KAMATY
MAYA KAMATY
(Réunion - Maloya / Pop)


Lauréate des prix Alain Peters et Musiques de l’océan Indien l’an dernier, Maya Kamaty balade depuis quelques mois déjà sa folk péi en Inde et dans l’Hexagone. Perfectionniste, elle planche sur son premier album : une variété créole fraîche et entraînante qui laisse penser que le Viraz 2014 est loin d’être le dernier.

 

NAZCA
NAZCA
(Réunion - Hard Rock)


Les pionniers du hard-rock réunionnais ont signé leur grand retour l’an dernier. Depuis 1993 et la création du groupe au Tampon, ils ont distordu un paquet de scènes, dans l’île, mais aussi en Allemagne et à Maurice. Leur métal mélodique a titillé l’oreille de critiques d’une quinzaine de pays, grâce à la distribution internationale de leur album The White Wheel en 2003. Vingt-et-un ans plus tard, Nazca est toujours prêt à tout démonter.

 

ZULU
ZULU
(Maurice - Reggae)


Il a participé deux fois au Sakifo avec le groupe Blakmenbluz. Depuis 2012, Zulu navigue en solo et manie plutôt bien la barre. Son premier single « la métisse », duo avec Mario Ramsamy du groupe Image, devient rapidement un tube à Maurice et son premier album la meilleure vente de l’année 2013. 

 

- Dimanche 25 mai -

 

Davy SICARD
DAVY SICARD
- RISOFÉ - (Réunion - Maloya)


Avec l’humilité qu’on lui connaît, on ne doute pas qu’il saura partager son émotion. Animer le traditionnel risofé dominical après Firmin Viry, l’honneur n’est pas mince. Et si Davy Sicard a été l’un des premiers à ouvrir avec succès le maloya à des sonorités venues d’ailleurs (world, soul, reggae, rock, blues…), il n’en demeure pas moins un fervent défenseur de la culture locale. Sympathique et généreux, il a roulé son maloya kabosé sur les plus grandes scènes et touché plus d’un cœur de sa voix pure et harmonieuse.

 

DJ LA POUSSIERE
DJ LA POUSSIERE
(Réunion - Séga)


Vous ne savez plus qui chantait ce vieux séga ? Arno Bazin, chanteur du groupe Tapok et collectionneur de vinyles, a forcément la réponse. Sa discothèque compte près de 3 500 ségas et maloyas lontan collectés à la Réunion, Maurice, Madagascar et Seychelles. Autant de trésors du patrimoine musical de la zone qui vous feront danser dans l’ambiance bon enfant des fêtes familiales. 

 

KARL HUNGUS
KARL HUNGUS
(France / Réunion - Rare Groove)


Résident du Sakifo depuis trois ans, Karl Hungus fait groover les dancefloors de la Réunion depuis 2011. Dénicheurs de pépites soul, funk, rythm’n’blues ou encore hip-hop old school, l’ancien résident du Marula Café, club de musique noire réputé de Barcelone, distille un black power ultra festif. 

 

OUSANOUSAVA
OUSANOUSAVA
(Réunion - Chanson créole)


Le groupe formé par les enfants de Jules Joron jouit depuis 25 ans d’un attachement très fort du public réunionnais. Les titres « Grand-mère » ou « zamal » appartiennent au patrimoine. Depuis quelques années, Ousanousava exporte sa chanson créole dans l’Hexagone et l’océan Indien. Après avoir mené un travail pédagogique avec 620 enfants et sorti un livret/ CD « Ousanousava marmay », il revient avec deux albums, Faut métissé et Ti coin grand bois.

 

TI RAT et ROUGE REGGAE
TI RAT et ROUGE REGGAE
(Réunion - Reggae)


C’est un des groupes phares de la scène reggae réunionnaise. Rouge Reggae transmet les good vibes en famille, autour de son sincère et énergique leader, Ti Rat. 

 

WARFIELD et LINDIGO
WARFIELD et LINDIGO
(Réunion - Métaloya)


Et ils inventèrent le métaloya ! Un beau bébé, fruit de l’union de deux monstres d’énergie brute. D’un côté Lindigo, maîtres d’un maloya puissant. De l’autre Warfield, des métalleux qui en imposent. Une résidence artistique plus tard, La Réunion est heureuse d’annoncer la naissance du métaloya, ovni musical entre roulèrs puissants et guitares saturées. Endémique comme du bois de fer. 

 

ZANMARI BARÉ
ZANMARI BARÉ
(Réunion - Maloya)


Héritier revendiqué de Danyél Waro, Zanmari Baré signe un maloya fonnkèr moins vindicatif que son aîné. Sa complainte voyage dans l’intime, portée par une certaine mélancolie. Et derrière cette voix saisissante, c’est la fragilité qui émeut. En tournée dans l’Hexagone en fin d’année dernière, l’ancien leader de Lansiv y a enveloppé les cœurs de sa langueur poétique, rapportant dans son bertel les précieuses 4 clés de sol Télérama pour son album-bijou, Mayok Flèr.

 

 

En savoir + sur Davy Sicard

En savoir + sur Lindigo

En savoir + sur Ti Rat et Rouge Reggae

En savoir + sur Ousanousava

En savoir + sur Fabrice Legros

En savoir + sur Warfield

En savoir + sur Iza

En savoir + sur Psychorigid

En savoir + sur Tumi and the Volume

En savoir + sur Maya Kamaty

En savoir + sur Tricodpo

En savoir + sur Zanmari Bare