Interviews

Le 04 juin 2010

INTERVIEW VINCE – VINCE CORNER SAKIFO 2010

Akout : Le Vince Corner sera pour la deuxième année consécutive une scène officielle du Sakifo Festival.
On peut imaginer que tu es heureux et fier d’affronter ce chalenge une nouvelle fois ?

Vince : Je ne peux qu’être content que l'équipe du Sakifo ait voulu renouveler l'expérience. L'année dernière, c'était vraiment expérimental. Nous pensions qu'une scène alternative, axée sur la convivialité avec le public, avait sa place sur le festival. Vu les retours qu'on a eu pour 2009, on remet ça. L’année dernière le Vince Corner n'a pas joué le jeudi à cause du vent. Toute l'équipe a été déçue, mais on s'est bien rattrapé, les groupes on joué le jeu et il y a eu des moments énormes!
En plus on affine notre manière de faire avec Jérôme Galabert et son équipe. 


Akout : On ne change pas une équipe qui gagne… Ton staff reste le même, il est peut-être même enrichi ?

Vince : Ah oui !!! Bien sûr !! La première édition a motivé pas mal de monde qui gravite autour du sound Ker Faya. Avec Jérôme on s'est dit qu'il faut continuer à faire ça en famille et j'ai intégré plusieurs personnes dans l'équipe. En plus ce sont des ambianceurs... ça promet. Chacun sait ce qu'il à faire, on se fait confiance, nous avons toujours tourné comme ça.


Akout : Après le changement de scène de dernière minute en 2009 (le vent un peu trop de la partie !), quelle configuration devrait prendre le « Corner » cette année ?

Vince : Le Corner devrait rester par là avec quelques changements bien sûr.  Il y aura une scène de 60-80 cm de hauteur. 15 kilowatts de façade (Kanka oblige)... le reste c'est encore une surprise...




Akout : La programmation du Sakifo 2010 a récemment été dévoilée, on peut y voir un certains nombres de groupes locaux qui se produiront sur ta scène.
C’est vraiment une belle occasion de mettre en avant les productions made in La Réunion.

Vince : Les groupes locaux on certainement besoin d'être confronté a un public aussi varié que celui du Sakifo, tout en restant dans une ambiance chaleureuse. Il ya 50% de groupes locaux. Il y a 1 groupe en particulier que j'ai hâte de voir jouer. C'est Malouz !!! (Roberto mon chanteur carry feud'bwa). Le groupe a vraiment progressé depuis quelques années. Mais je pense qu'il va bien flipper aussi. Mangalor va mettre le feu au Corner, l'année dernière ils ont joué sur Terre Sainte. C'est important que les locaux soient mis en avant. Pas parce qu'il faut, mais parce qu'ils sont bon. La Réunion c'est un gros vivier d'artistes très talentueux !!! Beaucoup d'artistes extérieurs sont scotché de voir jouer certains groupes... Mèt’ enkor la pa ‘sé

Akout : On retient par exemple Rouge Reggae vs Costa, que l’on a déjà eu la chance de voir à La Ravine Saint Leu.
C’est le genre de formule expérimentale qui convient bien à ta scène ?

Vince : Après la session à la Ravine St Leu, je voyais bien Rouge Reggae avec Yann sur le Corner. Je pense qu'il a trouvé une bonne formule qui va faire des ravages sur l'île. Ti Rat a toujours été hors des sentiers battus avec REGGAE MADE IN ST ANNE. C'est du Rouge Reggae mis en son par Costa. Sur le Corner tu es à moins d'un mètre du groupe et avec l'énergie que dégage Rouge Reggae je pense que ça va mèt  la vibes bien loin  !!!


Akout : Au total le Corner ca devrait être combien de concerts ?

Vince : A la fin du festival 2009 on s'est dit, il faudrait peut être mettre moins de groupes. Dans l'élan, cette année il y en aura 14.  (12 en 2009). …….




Akout : As-tu carte blanche pour moduler la programmation du Vince Corner selon tes souhaits ?

Vince : Aujourd'hui la programmation est complète à 98% et les ordres de passages sont calés. La programmation nous la travaillons à 3 : Fanny, qui est chargé de prod et que je connais depuis un moment maintenant, Jérôme et moi. Cette année ça a commencé par une question de Jérôme : " Tu vois qui sur le Corner ? " et après c'est parti. On  déballe tout et on y va …. Je ne vais pas vous décrire une séance de travail. Mais c'est comme ça. C'est une équipe. Comme dans toute équipe, chacun donne son avis...


Akout : Plus que jamais ce sera l’endroit alternatif du Festival pour découvrir ou vivre des événements à part ?

Vince : L’année dernière certains concerts m'ont marqué, comme celui d'Héléna Esparon. Beaucoup de personnes la découvraient. Les festivaliers ont été charmé par son émotion, sa voix ... Je ne pense pas que l'effet aurait été le même sur une autre scène du Sakifo. Le public était au bord des larmes. Ceux qui ont assisté au show de Congopunq ont certainement compris l'enjeu de cette scène. A cause du vent le 1er concert de Congopunq a été déplacé sur La Poudrière. Le lendemain ils ont joué sur le Corner.  L’ambiance n'était pas la même. La participation du public non plus. Prendre l'énergie de ZONG en pleine face à 16h le dimanche c'était énorme !!!
FéFé a testé une partie de son show sur le Corner, il a pu draguer officiellement le publique sur scène...  Le Vince Corner c'est " Vien na mèt ansam pou enn lambians pli gadiam"!!




Akout : Quelle place aura le Ker Faya Sound System sur le Corner ?

Vince : Ker Faya ouvre le festival tous les jours avec les sélectas « I Man » et « Rasvi ». Cette année nous allons faire en sorte que le platines soient toujours branchées et prêtes à tourner. Ker Faya fait le lien sur le Vince Corner.  Nous allons clôturer le samedi en after de 2h à 5h avec quelques surprises et une combinaison avec le groupe de reggae de Dos d’Ane Freedom Call… A suivre  


Akout : Parmi les nombreuses surprises qu’il reste au programme… une petite pour nos lecteurs ?

Vince : c’est une une surprise ou pas… (smile !)


Akout : Tu es résolument fan de reggae, qu’est ce que tu penses de la venue d'Alborosie sur cette édition du Sakifo ?

Vince : Puppa Albo come ya !!!!!!!! PPPPPPPPRRRRRUUUUUUUUAAAAAAAAHHHHHHH !!! Vien cherché fréro !! Voilà ce que j'en pense. Enorme, Murda, Wicked !!! Alborosie c'est tout simplement un ovni sur la planète reggae. Fin 90 début 2000 il marque le Reggae Sunsplash avec son groupe. C'est le premier groupe non jamaïcain à faire autant l'unanimité en Jamaïque. Finalement il est resté en Jamaïque pour s'occuper d'un label, enregistrer des artistes comme Les Nubians, Alicia Keys, Manu Chao... Puppa Albo est devenu un des nouveaux piliers du reggae : producteur, auteur, compositeur, interprète, musicien, ingénieur son... tout le monde veut travailler avec lui parce qu'il a une vibes oldies adaptés à nos jours. Sur scène il fait des merveilles, ça promet d’être très chaud sur Salahin.
Té di banna mank pa sa !!!


Akout : Vince, merci beaucoup. On attend avec impatience le 4 aout pour se rendre à Saint Pierre et découvrir l’édition 2010 du Sakifo Musik Festival.

Vince : Nous aussi, le Corner Team est en préparation… en mode KER FAYA

Interview réalisée par Guillaume Peroux / Akout.com