Jacqueline Farreyrol
Jacqueline Farreyrol

Jacqueline Farreyrol

Séga

Player Audios

floralies recto
Play all

floralies recto

Année :
(45T)

Suite

floralies recto

floralies verso

tri la ritron

mon ile

toles rouillees

ti leon

la reunion longtemps

couleur creole

comptines et chansons

cabaret creole

ti leon

30 ans a st gilles

album inconnu

Biographie de Jacqueline Farreyrol

Jacqueline Farreyrol est née à La Rivière-Saint-Louis (Ile de la Réunion) le 25 février 1939. Elle quitte son île natale en 1956 pour poursuivre des études d*anglais à Montpellier. Titulaire d*une maîtrise d*anglais, elle rentre au pays où elle enseigne d*abord au lycée de ...

Jacqueline Farreyrol est née à La Rivière-Saint-Louis (Ile de la Réunion) le 25 février 1939.

Elle quitte son île natale en 1956 pour poursuivre des études d*anglais à Montpellier. Titulaire d*une maîtrise d*anglais, elle rentre au pays où elle enseigne d*abord au lycée de Saint-Benoît. Elle prend bientôt une part très active à la vie culturelle réunionnaise, qui ne faiblira pas pendant plusieurs décennies (chanson, radio, théâtre). En 1974, parce qu’elle en a assez d’essayer d’apprendre l’anglais à des gosses qui avaient bien du mal à parler en français, Jacqueline quitte l’enseignement pour l’animation.
Devenue présentatrice en 1975, elle prend en main l’émission « Les petits piafs des îles » puis imagine, lance et anime pendant cinq ans une émission entièrement consacrés aux enfants réunionnais : « Fleurs de chants ».


Photo: P. Farreyrol

En 1978 commence une merveilleuse aventure : le groupe Crëch, venu de métropole pour animer un stage, est charmé par la voix de Jacqueline, mais aussi par les concernent, écrits avec des mots de leur âge. Le projet d’un 33 tours est né : « Tri la Ritron », produit en 1978 par Auvidis. Le succès est immédiat et le disque recueille dès sa sortie le Grand Prix de l’académie Charles Cros.

A cet instant, Jacqueline Farreyrol prend vraiment conscience que la chanson peut être un moyen privilégié pour mieux faire connaître son île et resserrer les liens, tout au moins sur le plan culturel, entre les créoles et leurs compatriotes métropolitains. Elle élargit cependant ses domaines d’intervention : un spectacle musical pour enfant (Cascavel), un rôle dans le premier long métrage en créole (Le moutardier), une comédie musicale (Une île pour mon âme), une mission de défense du folklore réunionnais… sans pour autant délaisser la production musicale.
En français ou en créole, pour les adultes ou pour les enfants, elle a déjà réalisé de nombreux albums et une dizaine de 45 tours, qui lui ont valu de nombreuses distinctions internationales.


+Voir la suite